BIENVENUE A…

Et dans notre paroisse :

Une ville et une paroisse à l’histoire riche :

  • Une ville royale (s’il vous plaît !)
  • Un concile (si ! si !) au VII° s.

Y ont été créés :

  • deux congrégations religieuses : les Filles de la charité au 17° s. et les Fils de la Charité au 20° s. Et dans la dynamique des Fils : les Auxiliatrices de la Charité, présentes à Clichy depuis 1940 !
  • Et la JOC !

Une ville… :

  • 60 000 habitants pour 3 km² !
  • Une diversité des origines sociales, ethniques et culturelles : parisiens et provinciaux, antillais et réunionnais, européens (surtout portugais, espagnols et italiens), africains (Maghreb et Afrique sub-saharienne), asiatiques (Inde, Viet-Nam) et latino-américains (Colombie, Brésil, …)
  • Une ville relativement paisible
  • Une évolution de sa population
  • Une diversité religieuse…

Une paroisse… :

Plan de la paroisse et de ses liens

Une paroisse qui a des atouts… :

  • Sa diversité
  • Son histoire et son saint Patron
  • Sa participation liturgique
  • Sa vie de prière
  • Son accueil
  • Son sens de la fête
  • Sa solidarité spontanée
  • Beaucoup de propositions
  • Ses communautés (églises + portugais + religieuses + orthodoxes)
  • Ses locaux

… et des fragilités :

  • Des pauvretés humaines et matérielles
  • Ses locaux (de gros travaux de rénovations sont prévus en 2019-2020)
  • Sa diversité, qui rend plus complexe les choix pastoraux
  • Ses taux de réponses aux propositions assez variés
  • Un dialogue interreligieux fluctuant

Notre paroisse, c’est une Eglise en mission :

  • Qui accueille et rassemble ;
  • Qui célèbre et prie :

Baptême, confirmation, mariage, confession, Onction des malades, funérailles,

groupes de prière, Ephata, Enfants de Choeur…

  • Qui initie à la vie chrétienne :

Garderie, Éveil à la foi, Paul-y-sont, catéchisme,  aumônerie, catéchuménat, YouCat, Bible…

  • Qui vit la solidarité :

Aumônerie de la santé, Secours catholique, conférence Saint Vincent de Paul, La Bagagerie, les Mères célibataires…

  • Qui sert, cherche et vit :

Scouts, étudiants, Jeunes foyers, Chorale, Alpha, Java, Evangile et Art…

Ses priorités, aujourd’hui :

  • Accueil social et Bagagerie
  • Formation fondamentale de la foi
  • Développer la prière de louange et d’intercession
  • Soutenir la cellule familiale
  • Favoriser la cohésion de la communauté dans sa mixité

Son Saint Patron : saint Vincent de Paul, curé de Clichy.

  • Naissance le 24 avril 1581, près du village du Pouy (aux environs de Dax, dans les Landes). Berger, il ressent l’appel à la prêtrise et est ordonné prêtre à 19 ans (!) en 1600. Monté à Paris, le cardinal de Bérulle le nomme curé de la paroisse Saint-Sauveur-Saint-Médard de Clichy le 2 mai 1612. Il fera reconstruire, l’église qui tombait en ruine de 1622 à 1630.
  • En 1613, tout en demeurant curé de Clichy, il entre comme précepteur, dans la maison de Philippe-Emmanuel de Gondi, général des galères de France et devient confesseur de Madame de Gondi, qui l’emmena régulièrement en Picardie, où il découvrit la misère des paysans.
  • En 1617, touché profondément par cette misère, il prend conscience de l’importance de la mission, et va fonder dans la paroisse de Châtillon-sur-Chalaronne (Ain), où il a aussi été nommé curé 6 mois, une confrérie des Dames de la Charité avec les dames aisées de la ville, pour venir en aide aux pauvres. En 1625, il fonde la Congrégation de la Mission, vouée à l’évangélisation des pauvres des campagnes : les Lazaristes. Il quitta la paroisse de Clichy en 1627, mais en 1633, il fonde à Clichy les Gardes des Pauvres, dont la première sera Marguerite Naseau, une vachère de Suresnes. Cette confrérie, vouée au service des malades et au service corporel et spirituel des pauvres, deviendra la Compagnie des Filles de la Charité qu’il placera sous responsabilité de Louise de Marillac. Cet ordre eut à Clichy sa maison-mère jusqu’aux années 1970. Tout au long de sa vie, il fonde des « charités » mais aussi hôpitaux, orphelinats, maisons de retraite, séminaires…
  • Il meurt le 27 septembre 1660, fut canonisé en 1737 et en 1885, le pape Léon XIII l’institua « patron de toutes les œuvres charitables ».

Ses 3 intuitions majeures :

  • On ne peut prendre soin de l’âme si le corps va mal.
  • Ne pas faire simplement « pour », mais « avec les pauvres ».
  • Associer dans un même élan les riches et les pauvres, en les accueillant à la même table.

Au nord de la ville,
l’église « historique »… :

Saint Médard-Saint Sauveur (1525 /1623-1630), classée en 1969 et restaurée totalement en 2016-2018.

On y perçoit dès l’entrée une grande statue (3m) de Saint Vincent de Paul tenant deux enfants dans ses bras. Elle a été réalisée en 1879 en marbre blanc de Carrare par le sculpteur Alexandre Falguière pour le Panthéon, d’où elle a été transférée à Clichy en 1943.

Dans cette église, restaurée par le saint entre 1623 et 1630, on peut vénérer :

  • un ossement de son bras droit
  • son crucifix
  • la chaire où il a prêché
  • les fonts où il a baptisé

… et la « nouvelle » église :

Saint-Vincent-de-Paul (1900-1905 /1955-1956 /1966-1969) :

Elle est ouverte tous les jours de 8h30 à 19h30

L’église des quartiers sud-est de la ville :

Notre-Dame Auxiliatrice (1886-1997 / 1er avril 2000)

Elle est ouverte du lundi au samedi de 7h à 19h.

Notre paroisse communique :

  • Un site internet : vous êtes dessus !
  • Une newsletter.
  • Un Guide paroissial annuel.
  • Des bannières et des affiches sur la panneaux d’affichages ou les grilles.

Si vous êtes nouvel arrivant…

…consultez la page « Nouveaux arrivants« . A très bientôt…