Par le don de l’Esprit Saint, Dieu nous confirme son amour et nous rend responsables dans la mission de l’Eglise et dans le monde.

La confirmation : au terme de l’initiation chrétienne

« Jésus souffla sur eux et leur dit : « Recevez l’Esprit Saint » Evangile selon St Jean 20,22

A quoi sert la confirmation ?

Signes

L’imposition des mains et le saint chrême.

Le célébrant dit:

« Sois marqué par l’Esprit Saint, le don de Dieu. »

Références bibliques:

« Recevez l’Esprit Saint. » (Jean 20,22)
« tous furent alors remplis de l’Esprit Saint. » (Actes 2,4)

En pratique

Le sacrement de confirmation peut être célébré à tout âge. L’Eglise vous accueille et vous accompagne pour vous préparer à recevoir ce beau sacrement. Selon votre situation de vie, votre âge, votre parcours dans la découverte de Jésus-Christ, un accompagnement personnalisé sera réfléchi et décidé avec vous, lors d’un entretien avec le curé ou le responsable du catéchuménat.

Citation

« La confirmation nous donne une force spéciale pur témoigner de Dieu et pour le glorifier par toute notre vie ; elle nous rend intimement conscients de notre appartenance à l’Eglise, « corps du Christ », dont nous sommes tous des membres vivants, solidaires les uns des autres. »

Benoit XVI, La joie de la foi, Médiaspaul 2012

Témoignage

Afin de finaliser mon initiation Chrétienne, j’ai décidé de suivre le catéchuménat, afin de recevoir le sacrement de la confirmation qui signifie le don de l’Esprit Saint, celui qu’on appelle encore le Paraclet, le Défenseur. Ma catéchèse s’est bien déroulée, sous la direction de sœur Jocelyne et de Marie-Claude et avec mon accompagnatrice spirituelle Micheline Fournier, avec qui j’ai pu approfondir ma Foi, préparer ma lettre à l’Évêque et participer à la journée de réconciliation à la maison diocésaine en présence de notre Père Évêque, Mgr Gérald Daucourt, qui devrait nous administrer ce sacrement le samedi 13 avril 2013. Ce jour venu, nous étions 155 confirmands rassemblés, au sein de l’Eglise de l’Immaculée Conception de Boulogne-Billancourt, attendant d’être envoyés en mission. Comme ce fut le cas, le jour de la Pentecôte, avec les Apôtres du Christ réunis au Cénacle à Jérusalem.

            Après avoir répondu de vive voix à l’appel du Père par « me voici » et récité notre profession de foi de confirmands, je traversai les allées de l’Eglise, avec mon parrain Joël Dogne, qui me présenta à l’Évêque. Puis, ce fut l’instant magique de la soirée : la chrismation. Je ressentis l’onction d’huile parfumée s’étaler sur le front de mon visage et pénétrer en moi, sous les chants de l’Assemblée chrétienne présente et témoin de cet instant. Ensuite, par une touche fraternelle, le Père me demanda si j’avais conscience du prénom que je porte ; une idée de celui qui fut le Chef de l’Eglise chrétienne, après que le Christ fut emporté au ciel. Et là, l’envie de pleurer m’envahit, mais il me dit : « Mon fils, reste fort, sois et demeure fidèle en l’Amour du Christ ».

            Si la force fait partie des sept dons de l’Esprit Saint énumérés par le prophète Isaïe, l’Amour reste et demeure le don suprême, qui contient tous les autres dons et les diffuse.

Simon