Une présence d’Eglise auprès des malades

L’aumônerie de la santé est présente à la Fondation Roguet, à l’APHP Beaujon et à l’hôpital Gouin. Les membres bénévoles de l’aumônerie sont à la disposition des malades et des personnes âgées, pour une simple visite d’amitié, un accompagnement spirituel, un partage de foi ou pour la célébration des sacrements. Ils travaillent en partenariat avec les soignants et les familles.

L’aumônerie est présente depuis 1990 à la Fondation Roguet. Près de 350 résidents y sont accueillis en centre de moyen et long séjour spécialisé en gérontologie.

L’aumônerie participe à la démarche d’accueil et d’accompagnement de diverses manières :

  • Ecoute offerte à tous (résidents de toutes confessions, famille, personnel)
  • Dialogue dans le respect des convictions de chacun
  • Soutien dans la foi pour les chrétiens que nous visitons

Témoignages

 » Depuis bientôt deux ans, j’ai passé plus de temps dans les hôpitaux que chez moi. Problème de colonne, fracture du fémur puis de l’épaule. Difficulté à entendre. La communication est difficile. Cette dépendance est dure à vivre.  J’ai besoin des autres pour le téléphone parce que je ne comprends pas ce que l’on me dit. Au milieu de ces épreuves, le Seigneur a pourtant été présent. Et l’aumônerie a été d’un grand secours. J’ai reçu deux fois le sacrement des malades et je participe à l’Eucharistie le dimanche. Cela m’aide à tenir ainsi que la présence de ma famille et de mes amis.  Il y a des moments où j’ai envie de dire « Magnificat » suite à des événements vécus où j’ai réalisé que le Royaume de Dieu était déjà là, présent. Il y a d’autres moments où j’en ai marre des difficultés, d’avoir mal, de ne pas pouvoir faire ce que je veux. Mais il me faut reconnaître que le Seigneur m’a manifesté son amour, sa présence, et rendre grâce. » Une personne malade

 » Le monde des malades est un monde à part. Les bien-portants en sont en dehors. Ce dont j’ai le plus besoin, c’est de la tendresse. Une main qui tient la mienne me fait énormément de bien. Depuis que je suis en maison de retraite,  j’ai la visite régulière de mes anciens voisins avec leur enfant de 14 mois. Ils m’embrassent, me présentent leur enfant, s’assoient à côté de moi ; vous ne pouvez  pas savoir ce que ça m’a fait comme bien. J’ai aussi la visite de mon neveu assez régulièrement ; il s’occupe de mes papiers. Je lui suis très reconnaissante d’autant plus qu’il s’occupe aussi de sa mère qui a des problèmes de santé, juste au moment où il pourrait profiter de sa retraite. C’est la tendresse de Dieu dont j’ai besoin, qui passe par certaines personnes. » Une personne malade

« J’aime aller à l’oratoire. Je rentre en moi-même. Cela me rend heureuse » Eliane, patiente en long séjour

« Le dimanche matin, la messe sur place m’apporte beaucoup. J’y retrouve des amies. L’équipe d’aumônerie est formidable. L’aumônerie apporte une présence très importante pour moi. De mon côté, j’essaie aussi d’apporter de l’amour autour de moi ». Andrée, patiente en soin de suite et rééducation

Le mercredi matin à Roguet  – septembre 2013

L’équipe

– Une responsable laïque ayant reçu une lettre de mission de Monseigneur Daucourt, évêque de Nanterre

– Un prêtre accompagnateur

24 personnes laïques visitant les résidents en semaine et/ou venant le dimanche matin pour l’organisation de la messe

« Je visite une trentaine de personnes âgées dépendantes résidant à la Fondation Roguet dans un service long séjour. Leur besoin de relation est très fort. Or peu de résidents de ce service reçoivent des visites. Mes visites régulières, mêmes courtes, créent entre nous un véritable lien. Je vois leur regard accueillant, leur sourire et aussi leur joie lorsque nous sortons nous promener dans le jardin. Je leur parle en m’appuyant sur leurs propres mots. » Michelle, visiteur de personnes malades

«La soif de me rendre utile et la rencontre avec les résidents et le personnel de santé m’ont permis de répondre à l’appel de l’aumônerie de la santé. Les échanges avec les résidents ne sont jamais pareils. L’Eglise va vers eux. Cela leur permet de vivre leur foi. Je prends toujours autant de plaisir à ces rencontres particulières. Je reçois plus que je ne donne. C’est une belle leçon de vie. » Eléonore, visiteur de personnes malades

« Si je visite des malades, c’est parce que cela répond à quelque chose de vivant pour moi. Le besoin de relation est réciproque : c’est vraiment un échange. Cette relation se passe en vérité, dans la confiance. La personne malade ou âgée ne fait plus semblant. Elle est avec ce qu’elle est. Elle me donne souvent une bonne leçon d’humilité et de courage. Ces personnes me révèlent le visage du Christ souffrant, isolé, abandonné, alors qu’Il « n’avait rien demandé » comme m’a confié une patiente un jour. » Valentine, ancienne responsable de l’aumônerie à la Fondation Roguet

La visite aux personnes malades

Les visites s’inscrivent dans le cadre de la gratuité, de la simplicité, et de l’absolue confidentialité.

Ces visites peuvent être simplement amicales. Elles consistent toujours à écouter les personnes dans ce qu’elles vivent au jour le jour  (angoisse, interrogations, passé, désarroi, événements heureux, etc.…), à être en empathie avec elles, à maintenir le lien avec l’extérieur, à les apaiser, à prier avec celles qui le souhaitent, à chercher ensemble un sens à leur vie, à répondre à une demande de sacrements. L’accompagnement peut aller jusqu’à la présence au moment de la fin de vie.

Nous avons de très bonnes relations avec les personnes de religion différentes, elles-mêmes très accueillantes envers l’aumônerie catholique. Par exemple, pour la fête de l’Aïd, fin du Ramadan nous avons offert aux musulmans une carte de vœux écrite par notre évêque et pour les Juifs une autre carte pour la nouvelle année (Roch Hachanah), gestes qui ont été très appréciés.

Vie sacramentelle et cultuelle

La messe du dimanche à 10h30

La messe est célébré le dimanche à 10h30 dans le hall d’entrée sauf en juillet et en août. Certains membres de l’équipe viennent à partir de 9h15 pour disposer le hall en chapelle (préparation de l’autel et tout ce qui est nécessaire à une célébration de l’Eucharistie). Les autres membres de l’équipe viennent à 9h45 pour aller chercher les résidents à leur étage. Le nombre de participants est d’environ 60 personnes. Une feuille de messe comprenant chants, lectures, Evangile est remise à chacun.

La communion

Elle est régulièrement apportée à une dizaine de personnes en demande dans les différents services le dimanche après la messe. Toutefois, toute personne ne pouvant pas descendre dans le hall participer à la messe, et désirant communier a la possibilité de le faire en semaine : l’Eucharistie a été ainsi donnée une centaine de fois dans l’année.

Le sacrement des malades

A la demande d’un résident ou d’une personne de sa famille, un prêtre administre ce sacrement souvent en présence de la famille et d’un ou plusieurs membres de l’équipe.

Les levées de corps

Une bénédiction est en général demandée par les familles lorsqu’il n’y a pas d’obsèques religieuses ou lorsque le défunt, chrétien pratiquant, est sans famille. Cette prière reprend le rituel des funérailles. Elles ont eu lieu soit au funérarium de Clichy soit à celui de l’hôpital Beaujon.

Temps de prière et partage

Tous les mercredis de 10h30 à 11h30, un temps de prière et de partage a lieu à l’oratoire : temps privilégié pour prier avec des intentions personnelles, ou pour pouvoir faire le deuil lors de décès de résidents, … Environ une dizaine de personnes y assistent, accompagnées de 2 ou 3 membres de l’équipe qui assurent leur transport et l’animation de ce temps.

Le mercredi matin à Roguet  – septembre 2013

Sacrement de réconciliation

Deux fois par an ce sacrement est proposé au cours des messes qui précèdent Noël et Pâques. Et sur demande.

Autres temps forts

Sacrement des malades, cérémonie des Cendres, des Rameaux, chemin de Croix, Toussaint, Noël.

Prière d’une personne en EHPAD

« O Seigneur, Dieu de tendresse

Toi dont j’ose de moins en moins parler

Toi qui es l’aube et le terme de ma vie

Ecoute ma prière :

D’une vieillesse paisible et sereine, fais-moi la grâce, Seigneur

D’une vieillesse toujours attentive au bonheur des autres et à l’aventure sur cette terre, fais-moi la grâce Seigneur

D’une vieillesse hantée par les fautes du passé que ta miséricorde a déjà pardonnées, préserve-moi Seigneur

Su le doute m’assaille, éclaire-moi Seigneur.

Si l’approche de la mort m’angoisse, apaise-moi Seigneur

Si la maladie éprouve mon corps, fortifie-moi Seigneur

Si la solitude attriste mon cœur, visite-moi Seigneur

Que la mort me surprenne soudain ou s’approche lentement de moi dans un longue agonie, ne me lâche pas la main, Seigneur

Accepte l’offrande des années qui me restent encore à vivre.

Transforme-les en dernier chant d’amour et en humble prière.

Et que jusqu’à mon dernier souffle, la lumineuse espérance de la Résurrection illumine ce pauvre cœur que tu as créé pour ton éternité Seigneur. »

 

Contact

Jeanne Yayi, responsable de l’aumônerie Roguet

tél. 01.41.40.46.00 ou 07 53 33 12 39

Père Jean-Dominique Darchis, prêtre accompagnateur

 

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message