La paroisse de Clichy est l’une des plus anciennes de la région parisienne.

Au temps du roi Dagobert, elle a accueilli un Concile régional et bien des saints de cette époque y sont passés (St Eloi, St Ouen, St Amand, St Sigebert) comme le rappellent certains vitraux supérieurs de l’église Saint-Vincent-de-Paul.

– Au XVII ème siècle, Saint Vincent de Paul en fut le curé.

– Après la 1ère guerre mondiale, le Père Anizan y fondait « Les Fils de la Charité« , prêtres engagés dans la mission en monde ouvrier.

– En 1927, y naissait, avec le Père Guérin, la 1ère équipe de Jeunesse Ouvrière Chrétienne (la J.O.C.).

– Enfin, le Père André Marie Talvas y a fondé « Vie Libre » et « le Nid » avec l’aide de Germaine Campion. Ces deux mouvements luttent contre la dépendance à l’alcool et contre la prostitution. Ils viennent en aide aux personnes qui en sont victimes.

Aujourd’hui, la paroisse, comme la ville, est marquée par la diversité des origines, des cultures et des traditions : parisiens et provinciaux, antillais et réunionnais, européens, africains, asiatiques et latino-américains….

Une Communauté Portugaise y est présente.

Ensemble, nous sommes l’Eglise, Peuple de Dieu, Temple de l’Esprit Saint et Corps du Christ dans la diversité de ses membres, nous mettant à l’écoute de l’Évangile ; une Église accueillante et fraternelle, priante et engagée au service des hommes.

 

LES ÉGLISES DE CLICHY

Trois églises constituent la paroisse de Clichy :

Saint-Médard :

Une église Saint-Médard est mentionnée à la fin du 13ème siècle à Clichy. Reconstruite en 1525, elle est restaurées à partir de 1623 par St Vincent de Paul, alors curé de la paroisse. Elle est achevée le jeudi saint de l’année 1630. C’est une église à plan en croix latine, avec une nef unique et une fausse voûte. Son clocher contient actuellement trois cloches : Désirée Joséphine (1835), Vincent de Paul (1839) et Marie Pierre Louise Emilie (1839). En 1906, lors de l’édification de la nouvelle église Saint-Vincent-de-Paul, l’église Saint-Médard est amputée de son chevet.

On y trouve, au chevet, une grande statue, en marbre blanc de Carrare, de Saint Vincent de Paul tenant deux enfants dans ses bras. Réalisée en 1879 par le sculpteur Alexandre Falguière pour le Panthéon, elle a été transférée à Clichy en 1943 à titre de dépôt provisoire. En 1995, la visite du conservateur du Musée d’Orsay a officialisé son lieu d’exposition.
Y sont encore présents la chaire d’où prêcher Saint Vincent de Paul, et le baptistère, bâti en 1612, où il conférait le baptême.

Propriété communale – ainsi que le presbytère – depuis 1905, l’église Saint-Médard est classée monument historique depuis 1969.

Nous y célébrons habituellement baptêmes, mariages et funérailles. Elle n’est ouverte que pour les offices, ou sur demande, lorsqu’un groupe y vient en pèlerinage.

Entrée : place Saint-Vincent-de-Paul.

Saint-Vincent-de-Paul :

L’église Saint-Médard devenue trop petite en raison de l’augmentation de la population clichoise, une nouvelle église fut construite dans un premier temps entre 1900 et 1905.
Étroitement imbriquées l’une dans l’autre, l’église Saint-Vincent-de-Paul coupe Saint-Médard perpendiculairement. De style néo-roman, elle se compose d’une grande nef avec voûte d’ogives soutenue par des piliers circulaires, de deux transepts et d’un chevet resté inachevé.
La construction reprendra en 1960 : un mur droit faisant office de chevet est dressé, et en 1966, le chœur est rehaussé de façon conséquente pour casser l’imposante masse du mur. Un grand luminaire, couronne d’épines formée de croix enchevêtrées, sera aussi suspendu au droit de l’autel majeur, réalisé en granit gris par Pierre et Véra Székély, ainsi que le reste du mobilier : tabernacle, ambon et siège de présidence.

L’église Saint-Vincent de Paul est est devenue propriété communale en 2004.

Dans le transept gauche, l’oratoire accueille les messes de semaine.

Le 3 mars 2002 ont été solennellement « découverts » deux nouveaux vitraux, le premier consacré au Père André Marie Talvas, co-fondateur du Nid et de Vie Libre ; et le second consacré au Père Guérin, fondateur de la JOC.

Entrée : 94, boulevard Jean Jaurès. Ouverte chaque jour de 8h30 à 19h30.

Notre-Dame-Auxiliatrice :

 

Nouvelle église inaugurée le 1er avril 2000, elle a été édifiée à l’emplacement de l’ancienne chapelle Notre-Dame de la rue d’Alsace. Ouverte (sauf vacances scolaires) le vendredi de 10h à 12h et pour la célébration des messes du mardi et du vendredi (9h) et du samedi soir (18h30), et des baptêmes et mariages.

Les salles paroissiales de l’église Notre-Dame-Auxiliatrice accueille l’aumônerie des collèges et des lycées.

Tous les dimanches matin à 10h, la communauté orthodoxe roumaine y est accueillie pour y célébrée la messe.

Entrée : 7 rue Morillon – Accueil : 8, rue d’Alsace.