Le père André-Marie Talvas,
cofondateur du « Mouvement du Nid » et de « Vie Libre »
(1907-1992).

Né le 28 avril 1907 à Chauvigné (Ille-et-Vilaine), il fait l’expérience de l’amour du   Christ en 1924, et en 1927, il entre au séminaire. Il rencontre le père Guérin,   fondateur de la JOC, vicaire à Clichy. et est ordonné à Rennes le 6 juillet 1935.

En 1937, il rencontre Germaine Campion à Paris, alors prostituée dans le quartier des Halles et malade alcoolique. C’est le début d’une longue amitié et le moteur de l’engagement du Père Talvas face à l’alcoolisme et à la prostitution, deux faits de société qui, à ses yeux, bafouent la dignité humaine.

En 1946, il crée l’Association « le Nid«  pour les prostituées, agit pour la fermeture des maisons closes  et milite pour la signature par la France de la Convention internationale du 2 décembre 1949 contre la prostitution. En 1964, il rédige un mémoire sur la prostitution à l’intention du Concile Vatican II. En 1953, il crée  « Vie Libre« , mouvement ayant pour but « la promotion et la guérison des malades alcooliques et la lutte contre les causes de l’alcoolisation ». Toute sa vie, le Père Talvas parcourt la France et le monde pour parler de l’alcoolisme et de la prostitution.

Il meurt le 28 février 1992. Une rue porte son nom à Clichy et un vitrail a été réalisé à sa mémoire dans l’église St Vincent de Paul en 2002.

Le mouvement du Nid toujours a son siège 8 Bis Rue Dagobert à Clichy.