LE PERE ANIZAN

Tiraillée entre la fidélité à l’Eglise et l’attachement aux milieux populaires, la vocation du Père Anizan (1853-1928) n’a rien d’un itinéraire tranquille. Elle tient plutôt d’un combat tenace et patient, dans la seconde moitié du XIXème siècle et le premier quart du XXème siècle, pour que le catholicisme prenne davantage conscience de la question sociale et de la nécessité d’un engagement apostolique auprès des ouvriers.
Fondateur des Fils de la Charité, le père Anizan rencontre obstacles et opposition… Mais jamais ne l’abandonnent la confiance et le sens de l’amour, qu’il puise à la source de l’Évangile.

Aujourd’hui, une fraternité de laïcs a vu le jour : la Fraternité Anizan. Ses adhérents veulent que le père Anizan, sa vie spirituelle et apostolique, inspirent leur vie quotidienne et leurs responsabilités dans l’Église et la société.

Le Père Anizan est né le 6 janvier 1853 à Artenay dans le Loiret ; il est mort le 1er mai 1928 à Pais (XIème).