L’abbé Jean-Emile Anizan,
fondateur des Fils de la Charité
(1853-1928)

Jean Emile Anizan est né à Artenay (Loiret) le 6 Janvier 1853.

Ordonné prêtre en 1877, il est vicaire dans le diocèse d’Orléans, puis obtient la permission d’entrer chez les Frères de Saint Vincent de Paul. Il manifeste une grande activité auprès des jeunes et des familles pauvres et ouvrières du quartier : accompagnement des jeunes et de leurs familles, visites aux malades, célébration d’une messe dominicale à une heure facile pour les petites gens, création de “syndicats catholiques”.

Elu Supérieur général en 1907, il est déposé en 1914 pour cause de modernisme social.

Mais en 1916, le pape Benoit XV lui confie la mission de fonder un institut de prêtres et de frères consacrés à l’évangélisation par les paroisses populaires et les œuvres : les Fils de la Charité, qui naissent le 11 Juin 1920.

C’est aussi en 1916 qu’il arrive à Clichy, curé de ND Auxiliatrice, où il demeurera jusqu’en 1924.

Parallèlement, il a travaillé avec Sr Thérèse Joly à la fondation d’un institut de religieuses : les Auxiliatrices de la Charité, qui naissent le 15 octobre 1926.

Il meurt le 1° Mai 1928 à Paris. Son corps est inhumé dans la crypte de la maison de famille des Fils de la Charité, à Issy-les-Moulineaux.

Les fils de la charité ont animé la paroisse ND Auxiliatrice, puis l’ensemble des 2 paroisses de Clichy, jusqu’en 1973.

Les Sœurs Auxiliatrice de la Charité ont encore une communauté à Clichy.