PLANNING

A partir de 14h30 : Accueil sur la place Saint Vincent de Paul

 

15h-17h : Conférences dans l’église Saint Médard :

  • 15h-15h30 : La restauration de l’église (M. Xavier Lagneau, architecte de la restauration – Retrouver le powerpoint présentant les travaux en cliquant ICI)
  • 15h45-16h15 : Découvrir l’église Saint Médard (M. Christian Capdet, Société historique de Clichy)
  • 16h30-17h : Le culte des reliques dans l’église catholique (Mgr Yvon Aybram)

 

17h : Procession et Vêpres :

  • Procession de la relique de Saint Vincent de Paul depuis l’église Saint Vincent de Paul vers l’église Saint Médard en passant par le trottoir du boulevard Jean Jaurès.
  • Vêpres Solennelles, avec Homélie du Père de Woillemont (télécharger l’homélie en cliquant ICI)

 

18h : Inauguration officielle :

  • Introduction et remerciements du P. Thomas Binot
  • Chœur des enfants avec refrain gestué en langage des signes (« Saint Vincent, toi l’ami ». Paroles et Musique : Yves Bouchet)
  • Discours du Père Hugues de WOILLEMONT, Administrateur diocésain
  • Discours de Anne-Louise MESADIEU, Conseillère régionale d’Île-de-France, et Présidente de la Commission culture
  • Discours de Monsieur Rémi MUZEAU, Maire de Clichy

 

18h30 : Lâché de ballons et Verre de l’amitié sur la place St Vincent de Paul

 

20h : Concert d’Orgue dans l’église Saint-Vincent-De-Paul


PHOTOGRAPHIES DE L’INAUGURATION

  • Photos prises pour le compte de la municipalité : Cliquez ICI.
  • Photos prises pour le compte du diocèse de Nanterre : Cliquez ICI.

(NB : Les photos sont soumises aux droits d’auteur. Merci de ne pas les utiliser sans leur consentement)


INAUGURATION DE L’EGLISE SAINT MEDARD DE CLICHY
Dimanche 10 juin 2018

 

Ce 10 juin :

C’est la fête reportée de St Médard (8 juin. Mais Fête du Sacré-Cœur cette année. Donc, reportée au dimanche suivant, c’est à dire le 10).

C’est aussi la fête de fin d’année scolaire de la ville.

 

La devise de notre paroisse :

« HABITER DANS UNE MAISON OU REGNE LA CHARITE FRATERNELLE,
C’EST VIVRE DANS UN PARADIS. »
(St Vincent de Paul).

Elle est présente sur les T-shirts portées par les enfants et sur les petites cartes de l’inauguration distribuée à tous durant la journée.

 

Procession de la relique de St Vincent de Paul depuis le chœur de l’église St Vincent de Paul vers l’église St Médard où seront célébrées les vêpres.

Les vêpres : Commun des pasteurs et oraison de St Médard.

La lecture : 1 Pierre 5, 1-4

« Je m’adresse à ceux qui exercent parmi vous la fonction d’Anciens, car moi aussi je fais partie des Anciens, je suis témoin de la passion du Christ, et je communierai à la gloire qui va se révéler. Soyez les bergers du troupeau de Dieu qui vous est confié ; veillez sur lui, non par contrainte mais de bon cœur, comme Dieu le veut ; non par une misérable cupidité mais par dévouement, sans commander en maîtres à ceux dont vous avez reçu la charge, mais en devenant les modèles du troupeau. Et, quand se manifestera le berger suprême, vous remporterez la couronne de gloire qui ne se flétrit pas. »

 

Saint Médard :

Né vers 456 à Salency (à l’est de Noyon, dans l’Oise) d’une famille franque de Picardie. Il étudie à Vermand et à Tournai. Remarqué par Alomer, l’évêque de Vermand, ce dernier l’ordonne prêtre en 489. Disciple de saint Remi, les tables de l’église de Rouen disent que son frère et lui l’assistèrent lors du baptême de Clovis à Reims en 496.

Vers 530, il devint évêque de Vermand, près de Saint-Quentin. Son siège épiscopal ayant été détruit par les invasions barbares, il le transféra à Noyon. C’est dans cette ville qu’il accueille en 531 la reine Sainte Radegonde et la consacre à Dieu dans des vœux perpétuels. Il évangélisa aussi la Flandre.

Tous les traits qu’on rapporte à son sujet sont des actes de bonté. Saint Médard manifeste une grande compassion pour les plus démunis dès sa plus tendre enfance. Il donnait de larges aumônes à tous les indigents, y compris les paresseux. Il ne se décida jamais à punir les chapardeurs qui venaient voler le miel de ses ruches, les œufs de ses poules et les fruits de son verger. On raconte qu’il donna un jour ses habits neufs à un mendiant aveugle presque nu. On comprend que Saint Vincent de Paul se soit senti en si bonne compagnie à Clichy…

En France, plus de 33 localités se rangent sous la protection de St Médard.

 

L’église St Médard de Clichy :

Une église Saint-Sauveur est mentionnée à la fin du 13ème siècle à Clichy. Reconstruite en 1525, on lui ajoute le nom de Saint Médard.

Elle est restaurée à partir de 1623 par St Vincent de Paul, alors curé de la paroisse. Elle est achevée le jeudi saint de l’année 1630.

C’est une église à plan en croix latine, avec une nef unique.

Son clocher contient actuellement trois cloches : Désirée Joséphine (1835), Vincent de Paul (1839) et Marie Pierre Louise Emilie (1839).

En 1906, lors de l’édification de la nouvelle église Saint-Vincent-de-Paul, l’église Saint-Médard est amputée de son chevet.

On y trouve, au droit du chevet, une grande statue de Saint Vincent de Paul tenant deux enfants dans ses bras, réalisée en 1879 par le sculpteur Alexandre Falguière pour le Panthéon. Elle a été transférée à Clichy en 1943 à titre de dépôt provisoire. En 1995, la visite du conservateur du Musée d’Orsay a officialisé son lieu d’exposition.

Y sont encore présents la chaire d’où prêchait Saint Vincent de Paul, le baptistère bâti en 1612 où il conférait le baptême, et son crucifix. Et de nouveau, la relique d’un os de son bras droit, donnée en 1830 par Mgr de Quélen, archevêque de Paris (le même qui autorisa en 1832 que soit frappée la Médaille Miraculeuse), à la paroisse de Clichy, et qui avait disparue à une date inconnue, mais après 1934. Elle a été retrouvée le jeudi 20 avril 2017 sous le plancher de l’escalier du clocher de St Médard par deux charpentiers qui y travaillaient.

On y trouve enfin une plaque commémorant la venue en pèlerinage dans cette église, le 20 juillet 1834, des 7 fondateurs des Conférences St Vincent de Paul, dont le Bx Frédéric Ozanam (à noter, la présence de M. Michel LANTERNIER, Président France de la Société St Vincent de Paul (SSVP), de Mme Lucie DOGNIN, Présidente SSVP 92, et de Mme Sabine CADART, Responsable de la Conférence SVP de Clichy).

Propriété communale – ainsi que le presbytère – depuis 1905, l’église Saint-Médard est inscrite sur l’inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques, par arrêté du 26 septembre 1969.

Après les vitraux, restaurés en 1993, l’église est aujourd’hui totalement restaurée : charpente, couverture, murs intérieurs et extérieurs, dallage, statuaire, éclairage intérieur et extérieur, nettoyage des vitraux et création d’un nouveau vitrail, au-dessus du baptistère, dédié à Marguerite Naseau (cf. infra) sont l’investissement des collectivités nationales et territoriales et de la Fondation du Patrimoine. La restauration du reliquaire, sonorisation, mobilier du chœur et nouveaux bancs sont l’investissement de la paroisse et du diocèse.

Nous y célébrons habituellement messes de semaine, baptêmes, mariages et funérailles. Elle est ouverte chaque jour toute la journée, comme toute église doit l’être, pour y prier.

Souvent des groupes en lien avec la spiritualité de St Vincent de Paul, notamment les Filles de la Charité et les Lazaristes y viennent en pèlerinage.

 

Marguerite Naseau :

Un vitrail a été fabriqué dans l’église Saint Médard en son honneur, car elle donnera son nom au groupe scolaire catholique « Soeur Marguerite » qui ouvrira ses portes à Clichy en septembre 2020 (à noter, la présence de François de CHAILLE et Hélène GAYOMALI, de la Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique).
Il est situé au dessus des fonts baptismaux.

Vachère de Suresnes, Marguerite Naseau apprit à lire avec un alphabet et l’aide de son curé, et décida d’instruire les jeunes filles et jeunes gens de son village. En 1630, quand elle eût connaissance de la création des Charités par St Vincent de Paul et Ste Louise de Marillac, elle leurs proposa son aide pour les tâches ingrates et fut en service dans 3 paroisses parisiennes. Elle mourut de la peste, contractée en ayant laissé une malade coucher dans son lit, en février ou mars 1633, quelques mois avant la fondation des Filles de la Charité, le 29 novembre 1633. Elle était néanmoins considérée par St Vincent de Paul comma la première des Filles de la Charité.


REMERCIEMENTS :

  • La municipalité et M. Rémy MUZEAU, Maire, qui a donné l’impulsion finale à ce projet dont les premières études remontent à 2000.
  • Le Conseil Général des Hauts-de-Seine, La Région Ile-de-France, Les Monuments historiques du Ministère de la Culture, La DRAC, les architectes du Patrimoine et La Fondation du Patrimoine.
  • Les Architectes, MM. Jean-François LAGNEAU, architecte en chef des monuments historiques et Xavier LAGNEAU, architecte du patrimoine, qui a assuré la première conférence de cette journée, et Mme Lucyna FERAUGE.
  • Les ouvriers qui ont travaillés sur le chantier, en particulier M. José BARETTO, chef de chantier, présent à l’ianuguration, et les ouvriers qui ont découvert la relique de St Vincent de Paul, MM. Jérémy CALLUAUD, présent à l’inauguration, et Romain RUAUD des Ateliers Perrault Frères (Charpenterie), ainsi que tous les charpentiers, électriciens, restaurateurs des statues, maître verrier, serruriers, couvreurs, maçons et tailleurs de pierres qui ont travaillé sur le chantier.
  • Les Services Techniques de la municipalité, en particulier Mme Sylvie DUMONT qui s’est énormément investie, les ouvriers du paysage et de la voierie qui ont travaillés sur la place et dans l’espace vert autour de l’église, et tous les élus et agents municipaux qui se sont mobilisés alors qu’il y avait aussi la fête de la ville ce dimanche 10 juin.
  • Tous ceux qui ont travaillés à cette fête, en particulier :
    • Alain MATRINGES, qui s’est beaucoup dépensé dans l’église et la fait visiter souvent au groupe de pèlerins.
    • Yann TUFFELLI, qui a réalisé l’affiche et les cartons d’invitations.
    • Albert RIPERT, qui s’est occupé de la préparation de l’église et du service de l’apéritif.
    • Jean-Luc ROBIN, qui a assuré l’accueil sur la place St-Vincent-De-Paul, avec les néophytes de la paroisse.
    • Tania FRANCOIS qui l’a nettoyée de fond en combles pour cette fête.
    • Yolaine TREBLA-BAUME, qui a assuré la sacristie.
    • Rosa MACIEL et Maria-Lourdes BELMONTE DE VIGUERA qui ont fleuri l’église et le reliquaire.
    • M. Christian CAPDET, président de la Société Historique de Clichy et Mgr Yvon AYBRAM, curé à Neuilly, pour leurs conférences au cours de l’après-midi.
    • Les enfants du catéchisme qui ont préparé le chant à St Vincent et les cartes accrochées aux ballons lancés en fin d’après-midi.
    • Les catéchistes et parents qui se sont investis auprès des enfants, notamment Marie-Laure LUNION, Marlène MONROSE, Catherine RAMESAY et Anne-Marie CIPPE et leurs équipes.
    • Les Scouts et Guides de France, sous la direction de Mme Capucine CANDELLE qui ont assuré l’accueil et la sécurité.
    • Les membres de la Conférence Saint-Vincent-De-Paul et du Secours Catholique qui ont portés la relique de SVP en procession : Sabine CADART et Anne-Marie PESCHARD, et Marie-Madeleine DELMOSE et Jacques ZOUBIRI.
    • Le Père Olivier FOULON qui a préparé la procession et l’office des vêpres.
    • La chorale sous la direction d’Anne-Marie CIPPE et l’organiste, Mme Véronique BOMMIER.
    • Baptiste-Florian MARLE-OUVRARD, organiste du chœur diocésain et titulaire des Orgues de l’église St Vincent de Paul et ses confrères et consœurs : Adam BERNADAC, Lucille DOLLAT, Constance TAILLARD et Sacha DENIN qui ont donné le concert de clôture de cette fête sur l’orgue de l’église St Vincent de Paul (construit par les frères Abbey en 1899 et installé à Paris pour l’Exposition Universelle de 1900, puis acquis par la paroisse de Clichy en 1905, inscrit à l’inventaire des monuments historiques en 1979 et restauré en 1993. Une association est née cette année pour contribuer à son rayonnement et à sa sauvegarde).
    • et enfin tous ceux qui s’investissent en ce moment dans la fondation d’une association pour soutenir l’action culturelle et sociale de la communauté catholique de Clichy.

 

A noter enfin…

  • Samedi 9 juin au soir (la veille de l’inauguration), l’église a été pré-inaugurée par la Nuit du Handicap, manifestation organisée à l’occasion des 50 ans d’Ombres et Lumières.
  • La Présence de Mme Anne ANDRE, des Petits Frères des Pauvres, qui viennent de s’installer à Clichy et auront leur dîner de Noël dans notre paroisse cette année.
  • et l’ouverture dans la semaine de la Bagagerie Solidaire, œuvre commune de la paroisse, du diocèse, d’associations et des services sociaux municipaux.
  • Tout ceci manifeste l’importance que l’Eglise soit une des forces contribuant à accompagner les personnes en fragilité et à en réduire l’isolement, ce dont St Vincent de Paul et Saint Médard se sont fait les champions, et bien d’autres à leur suite…
  • La présence des anciens curés de Clichy : les PP. Roger PETER, Dominique BURNOD et Joseph ZIEN (le P. Pierre BENOIT étant retenu à Meudon, il s’est unit à nous par la prière).
  • La présence de la famille Vincentienne, notamment des Sœurs Auxiliatrices de la Charité, fondée par Sr Thérèse JOLY et le Père Jean-Emile ANIZAN, ancien curé à Clichy, et qui sont présentes à Clichy depuis 1940 ; et des Sœurs de l’Union chrétienne de Saint-Chaumond qui sont montées de Poitiers pour l’occasion. Et bien sûr, les Filles de la Charité et les Lazaristes.
  • La présence de M. Robert KAUFMAN, président du Consistoire israélite de Clichy et du Cheikh Ahmed HOUDDANE, immam de la mosquée Al Nour de Clichy.