Efforts de Carême

Le 13 février prochain l’église catholique entrera dans le temps du Carême.

Le Carême est un temps de conversion, de purification, d’efforts sur nous-mêmes pour disposer nos cœurs à accueillir ce don si précieux : Jésus mort et ressuscité pour notre Salut et le pardon de nos péchés.

Le rituel eucharistique dit : « Il est grand le mystère de la foi. Nous proclamons ta mort, nous célébrons ta résurrection, nous attendons ta venue ». Oui, qu’il est grand le mystère de la foi !

Commémorons-nous simplement la venue de Jésus ? Espérons-nous en son retour ? Vivons-nous DE sa présence et EN sa présence notre quotidien ?

Il est d’usage durant le Carême de « matérialiser » nos efforts par le jeûne, la prière et le partage. Mais tous ces efforts n’ont de sens que s’ils prennent naissance dans une relation personnelle d’amour avec Jésus Fils du Dieu.

L’actualité nous rappelle que l’homme, refusant ou accueillant Dieu, revendique « une toute puissance » au moins égale à celle de Dieu. Ainsi nous souhaitons créer un « genre » plutôt que de respecter l’évolution humaine, nous mettons en avant sous de multiples aspects une démarche écologique et nous refusons la loi naturelle de la création homme/femme, nous préférons l’affrontement plutôt que la paix, ….

J’encourage chacun en particulier et notre communauté en général, à vivre ce temps de Carême comme un véritable temps de cœur à cœur avec le Seigneur.

40 jours peuvent paraître longs. Mais la durée est indispensable pour construire une relation fidèle vraie avec Celui qui vient nous apporter son salut, qui vit son quotidien avec notre quotidien.

En cette année de la foi, puissions-nous, ensemble et individuellement, renouveler profondément notre foi en Dieu.

Ne remettons pas à demain l’aujourd’hui de Dieu.

Bon temps de Carême !

 

Vincent Casanova

Diacre permanent

février 2013