Avez-vous remarqué que notre célébration Eucharistique commence et se termine par un signe de croix ?

Au début de la célébration, avant même la salutation, le célébrant nous invite à tracer sur nous un signe de croix.

A la fin de la célébration, avant de nous envoyer en mission (c’est le sens même du mot messe), le célébrant nous bénit « Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit ».

Le signe de la croix, c’est le plus condensé des actes de foi des chrétiens. Il nous dit d’abord notre Foi en un Dieu trinitaire : Père, Fils et Esprit. C’est la spécificité de notre Foi : nous croyons  en un Dieu unique en trois personnes.

En traçant sur nous le signe de la croix, nous nous rappelons que Dieu n’est pas un Dieu lointain qui se serait contenté de nous créer, mais un Dieu qui nous rachète. Un Dieu qui nous unit à Lui et se fait proche de nous jusqu’au don ultime d’Amour : la croix.

En traçant sur nous le signe de la croix, nous marquons que notre Foi ne s’adresse pas seulement à notre pensée mais nous prend tout entier. Si nous devons chercher à comprendre notre Foi, nous devons la vivre avec notre cœur, avec « nos tripes » et nous devons avec nos épaules à la suite Christ vivre notre Foi et porter notre croix.

Alors, rendons grâce « AU NOM DU PERE ET DU FILS ET DU SAINT-ESPRIT ».

 

Retour à Eclairage sur la liturgie